Haptonomie, l’art du toucher et des sens(ations)

Haptonomie, l’art du toucher et des sens(ations)

Lors de la grossesse, vous devez choisir une « méthode » de préparation à la grossesse (piscine, sophrologie, acupuncture, chant prénatal, yoga prénatal …). Pour nous, le choix a été assez rapide sans qu’on se pose 300 questions : nous avons choisi l’haptonomie. Pourquoi ? Seule méthode qui incluait le papa ! Une relation à créer tous les trois.

L’Hap quoi ?

« L’haptonomie permet aux parents d’entrer tactilement en contact affectif avec le bébé dans le giron de la mère. Par ce contact, ils apprennent à communiquer avec leur enfant, d’une manière qui développe des interactions auxquelles il participe activement. » Telle est, en partie, la définition de l’haptonomie, donnée par son fondateur, le médecin néerlandais Frans Veldman.

> Voir l’article dédié à l’haptonomie sur le site de Magicmaman

Nous avons commencé les séances assez rapidement avec notre sage femme libérale qui m’a suivi tout le long de ma grossesse. Heureusement pour nous, elle a été formée aux techniques de l’haptonomie. Nous lui avons fait pleinement confiance et l’aventure a été super.

De nature plutôt cartésienne, j’ai eu du mal à me lâcher les premiers temps. Je sens rien = ça sert à rien. Notre sage-femme a réussi à me faire lâcher prise et a ressentir mon bébé qui grandissait, vivait, se développait à l’intérieur de mon ventre. Je ne pourrai pas écrire des lignes entières sur le ressenti et notre expérience parce que ce sont des sensations complètement indescriptibles et surtout personnelles …
J’avoue que j’ai réussi à sentir mon bébé vraiment vers le 6ème mois : les exercices que nous faisions marchaient bien. Capucine était très réactive et bougeait là où nous l’emmenions !

Ces exercices ont permis surtout :

  • d’impliquer le papa ; il a pu s’investir dans cette grossesse encore plus et créer un lien avec notre bébé très fort,
  • de ressentir son corps, le maîtriser et s’échapper dans des sensations, des sentiments,
  • de créer un lien avec ma fille : je pouvais lui demander de m’aider surtout les derniers mois pour se mettre plus en profondeur car j’avais trop mal au bassin …
  • et surtout de m’aider lors de l’accouchement ! J’ai pu par l’haptonomie, demander à ma fille de descendre dans le bassin. Je l’ai mise en confiance pour qu’elle sorte sereinement ! Et oui, ça a marché : l’accouchement s’est passé tout simplement, sans complication ou instruments et je pense que cette relation que nous avions créée en amont y à jouer pour beaucoup.

Quand Capucine est née, elle était très paisible, n’a pas crié et a ouvert les yeux directement. Quand elle était avec son père, dans les bras, elle le regardait sans cesse. Surtout quand il parlait.

L’haptonomie a été vraiment une superbe expérience pour nous préparer à l’accouchement et pour créer une relation avec notre bébé in utero.

Vous pouvez trouver des vidéos d’expériences sur Youtube et notamment une (vieille) vidéo avec Catherine Dolto, pédiatre qui a enseigné aux côtés de Frans Veldman :

Et vous ? Haptonomie ? Quels ressentis ? Autre préparation ?

One Reply to “Haptonomie, l’art du toucher et des sens(ations)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *