Sommeil & bébé

Sommeil & bébé

A chaque fois qu’on me demande si Capucine est une enfant « facile », je ne peux répondre que par oui.

Oui, elle a fait ses nuits à 2 mois,

Oui, elle a trouvé son pouce à 2 mois et demi,

Oui, elle prend la tétine et son pouce, peu l’importe tant que son besoin de succion est assouvi,

Oui, elle aime être dans son lit, parler à ses doudous avant de dormir,

Et oui, on a notre soirée en amoureux puisque Capucine est au lit à 19h.

Je ne suis pas là pour dire « nananère » mais surtout expliquer que tout ça, c’est aussi le fruit de rituels.

Dès le début, Capucine a été une grosse dormeuse. Dès la maternité. Aux visites, elle dormait tout le temps (bon après les nouveaux-nés ne font pas grand chose de plus …).
Pour le retour à la maison, nous avions opté pour qu’elle dorme dans sa nacelle, près de moi dans notre chambre. Allaitant, je trouvais ça bien plus pratique plutôt que d’aller la voir dans sa chambre. Et puis, mon petit bébé devait rester près de moi (pour que je me sente plus à l’aise aussi) ! Elle venait de passer 8 mois dans mon ventre, je ne pouvais pas la laisser déjà loin de moi !

Adopter son grand lit bébé

Au bout de même pas un mois, j’ai pris la décision de la mettre dans son lit bébé à elle. Je voulais que notre chambre reste la chambre parentale et qu’elle investisse son lieu. ç’a été une vraie révélation puisqu’elle y dormait très bien, même pendant les siestes.

IMG_1429

img_2308

On la prenait souvent avec nous, le soir quand les amis étaient à la maison, l’après-midi chez les parents etc. Elle grognait, pleurait mais on ne comprenait pas vraiment pourquoi. On a mis ça sur le dos des coliques puisque Capucine s’endormait partout et surtout dans nos bras, on se disait que si elle était fatiguée elle s’endormait point.

Observer et écouter son bébé

Nous avions remarqué qu’elle s’endormait plus facilement quand les volets étaient fermés. Je laissais toujours les volets ouverts pour qu’elle fasse la distinction entre le jour et la nuit. Un jour, Louis les a fermés complètement : elle dormait à points fermés. On a continué à faire ainsi.
Pour l’instant elle dort dans le noir complet. Nous avons des veilleuses mais on les utilisera si vraiment on sent qu’il faut les mettre.

On avait toujours avec nous un lange pour ses régurgitations. Au final, elle l’a adopté et le garde tout le temps avec elle. Elle s’enfouit la tête dedans, ferme les yeux et s’endort. C’est devenu son doudou et il ne la quitte pas : en voiture, en poussette, dans son lit …

img_2307

Elle a trouvé son pouce rapidement, donc quand elle était fatiguée, hop pouce et lange ! Mais avant ça il y avait le petit réveil de la nuit pour remettre la tétine. Et aujourd’hui, elle fait un mix des deux : pouce et tétine.

Ritualiser le quotidien

Un jour, on a commencé à la mettre au lit en comptant 1h d’éveil (au bout d’une heure, elle s’agaçait) et dodo. Et ça a marché. Elle s’endormait de suite, dans son lit. En mettant en place cette astuce, sa journée s’est ritualisée « toute seule ». Réveil du matin, biberon/têtée, retour au lit après 1h d’éveil et ainsi de suite. Tout ça pour arriver assez vite (aux alentours de 3 mois pour la nounou) à :
– réveil vers 8h
– sieste 1 le matin d’une heure
– sieste 2 l’après-midi de trois heures avec un réveil entre
– sieste 3 en fin de journée d’une heure
– Dodo à 19h

Créer son cocon

Pour son lit, j’ai opté pour le tour de lit (nous ne sommes pas là pour débattre de la question), un mobile, une gigoteuse, un bon matelas et des draps housses en coton doux.
Quand Capucine n’a pas sa gigoteuse, elle bouge beaucoup et se retrouve la tête au niveau des pieds et inversement. Je la lui mets pour qu’elle soit « tranquille » et elle a besoin de quelques chose qui la couvre (là aussi, il faut apprendre à observer son bébé).
Le bon matelas, c’est l’indispensable. J’ai acheté le mien sur le site d’Auchan à 50€. Il faut qu’il soit ferme mais pas trop.
Allobébé explique bien dans son article : « On conseille alors généralement une densité comprise entre 20 kg/m3 et 22 kg/m3 pour un matelas de bébé. »

 

Pour résumer, il faut vraiment observer son bébé un maximum.
Ici c’était énervement/pleurs = dodo !
C’était « facile » chez nous, je sais que ça peut être plus compliqué ailleurs (avec des réveils en pleine nuit notamment). Je n’ai pas de solutions miracles, mais j’essaye d’apporter mes petits conseils qui ont marché chez nous.

Je peux conseiller, « Le sommeil, le rêve et l’enfant » de Marie Tirions.
Comme dirait ma mère « ç’a été ma bible ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *